Paris-luttes.info (Paris)

Polémique des bouches d’incendie : entre hypocrisie et mépris de classe

Durant les quelques jours de canicule du mois de juin 2017, un millier de bouches d'incendie ont été ouvertes à Paris et en banlieue proche. Le scénario est toujours le même, des jeunes ou des moins jeunes crèvent de chaud, ils trouvent une bouche d'incendie dans une rue pas trop passante ou sur une place et l'ouvrent pour se rafraîchir.

Si cette pratique est certes dangereuse du fait des risques d'électrocution et de manque d'eau en cas d'incendie, les réactions qu'elle entraîne dénotent une hypocrisie et un grand mépris de classe.

Paris-luttes.info (Paris)

Coma social / Vérité et Justice pour Akram

Jeudi 15 juin 2017, Akram, 24 ans, était poussé par un policier alors qu'il roulait en scooter dans les rues du Pré-Saint-Gervais. Le jeune homme est actuellement en coma artificiel, entre la vie et la mort. Le nouveau gouvernement Macron continue donc à casser le code du travail et les racisé.e.s des quartiers populaires. Ce lundi 19 juin, pendant que des milliers de personnes se rassemblaient sous la bannière du Front social, quelques autres sont venus soutenir la famille de la victime. La justice sociale se joue sur tous les fronts : une nouvelle marche contre les violences policières est annoncée prochainement.

Paris-luttes.info (Paris)

Solidarités et luttes pour la liberté de circulation : sabotons la machine à expulser

Le 23 juin 2017 se tient le procès de 4 personnes accusé-es de collage d'affiches et de tags contre des entreprises collaboratrices de la machine à expulser les sans-papiers ainsi que de refus de prise d'ADN. Ces actes qualifiés de « dégradations » ont été accomplis en 2010 dans le cadre de la solidarité avec dix sans-papiers accusés d'avoir brûlé le centre de rétention de Vincennes le 22 juin 2008, suite à la mort d'un retenu, Salem Souli.

Paris-luttes.info (Paris)

Justice pour Foued : Récit d’une nouvelle aggression policière dans le Val d’Oise

À Pontoise, la brutalité policière a jeté dans le coma un père de deux enfants en bas âge. Victime d'amnésie partielle et souffrant de dommages importants, il est aujourd'hui incarcéré à la maison d'arrêt d'Osny où on lui refuse des examens complémentaires. La famille qui n'a pas pu accéder à son dossier médical, a demandé l'ouverture d'une enquête auprès de l'IGPN. Récit d'une "bavure" commise à quelques encablures du lieu où Adama Traoré a trouvé la mort il y a un peu moins d'un an.

Paris-luttes.info (Paris)

Tempête pour un verre d’eau

Dimanche 28 mai 2007, sur un marché du 18e un camarade rencontre l'ancienne ministre du travail El khomri en pleine campagne pour les législatives, qui après avoir étouffé les travailleurs, s'attaque à nos quartiers. En ce dimanche caniculaire, il ose ce que beaucoup d'entre nous auraient rêvé de faire et la rafraîchit en lui lançant le contenu d'un verre.

Paris-luttes.info (Paris)

Un camarade envoyé au tribunal pour un jet d’eau sur Myriam El Khomri

Ce matin un camarade a été arrêté pour avoir jeté un verre d'eau sur Myriam El Khomri en campagne pour les législatives dans le 18e arrondissement. Il est actuellement en garde-à-vue et poursuivi pour "violence avec arme par destination" !
Un rassemblement a eu lieu à 18h devant le commissariat de la Goutte d'Or.

21h : Le camarade est donc déféré et dormira ce soir au tribunal en attendant un possible jugement demain. Pendant ce temps selon nos informations, Balkany serait toujours en liberté...
Paris-luttes.info (Paris)

Réaliser un compte-rendu d’une audience de comparution immédiate

Souvent édifiantes sur le fonctionnement de notre société et de l'(in)justice qui la caractérise, les comparutions immédiates ne sont pas pour autant aisées à retranscrire. Quelques conseils pour assister à une audience, prendre des notes, connaître le déroulement d'un procès.
Article initialement publié dans la boite à outils du site d'infos Rebellyon mis à jour et actualisé pour Paris Luttes Info.

Paris-luttes.info (Paris)

Massacres de mai 67 en Guadeloupe : Marche pour la vérité, la justice et les réparations

Le 27 mai 2017, en alliance avec un collectif d'associations et des syndicats, le mouvement culturel guadeloupéen “Doubout Pou Mé 67” commémore le cinquantenaire de l'histoire d'un crime d'État commis sur le peuple Guadeloupéen, où de nombreux ouvriers, lycéens et passants ont été victimes d'un véritable massacre perpétré par les autorités coloniales françaises, du 26 au 28 mai 1967.