À l’Ouest (Rouen)

Témoignage du déserteur

C'est en 2008 que je m'engage dans les rangs de l'armée de terre française en qualité de soldat d'infanterie. Là-bas j'apprends, certes, la vie en communauté, la prise de décision, un autre rapport au corps... Mais j'apprends surtout la violence, l'arbitraire, l'humiliation, le racisme, l'islamophobie, l'homophobie, le colonialisme et l'idée qu'une pensée singulière serait une pensée fausse.

À l’Ouest (Rouen)

Relaxe pour les deux manifestants arrêtés il y a un an au Havre

Il y a un an, pendant le mouvement contre la loi "travail", deux jeunes rouennais étaient arrêtés avant une manifestation départementale au Havre et poursuivis pour « participation à un groupement en vue de la préparation de violences contre les personnes ou de destructions de biens », ainsi que « le refus de se soumettre aux relevés signalétiques (empreintes et photographies) ».

À l’Ouest (Rouen)

Pour une fois j’ai dit NON

Dans cette brochure il est question de viol. Pas d'un viol dans une ruelle sombre, tard le soir, par un inconnu violent et déséquilibré. Non, il y est question d'un viol commis par un « camarade » sur un lieu de lutte.

À l’Ouest (Rouen)

Invincibles dès qu’on se dira « nous »

Le mouvement contre la loi travail a confirmé la naissance d'une force politique autonome. On s'est opposé de manière conséquente à une loi et on a compris : la politique n'a pas lieu dans les temples démocratiques. Elle se bâtit sur leur destruction.