Renversé (Suisse romande)

À propos du gel

Les récents épisodes de gel en Suisse (2 dernières semaines d'avril) ont détruit les bourgeons d'une grande partie des vignes et des arbres fruitiers. Pourtant, le traitement journalistique qui fait état de ce désastre passe sous silence les problèmes profonds de la production agricole dans le capitalisme avancé.

Renversé (Suisse romande)

[Genève] Des policiers sont en liberté à Paris pour des faits de violence

Il y a peu, la Tribune de Genève annonçait qu'un ressortissant Suisse, domicilié à Genève, était recherché par la justice française suite à des échauffourés autour d'une voiture de police à Paris le printemps passé. Le groupe anti-répression de Genève fait un point critique sur cette affaire et la tentative de dissimulation de décennies de violences policières derrière la fumée d'une voiture qui brûle.

Renversé (Suisse romande)

Dans les centres fédéraux, fais ce qu’on te dit

Ce sont des centres de discipline, où l'autorité, représentée par les agents de sécurité qui sillonnent les couloirs, ou par le personnel de l'intendance pour la fourniture des draps, des repas et du nécessaire de toilette, marque son pouvoir en investissant systématiquement la sphère privée des gens et leur mode de vie.

Renversé (Suisse romande)

[Lausanne] #balhec : quand l’étalement du luxe se fait au prix de l’exotisation d’une catégorie de personnes qui n’en bénéficiera jamais

Le bal annuel de la faculté des Hautes Études Commerciales (HEC), qui se tiendra le 20 mai au Montreux Palace, a cette année pour thème les « Massaïs ». Au programme : appropriation culturelle et caricatures racisantes. l'Association Féministe Universitaire de Lausanne prend position contre la tournure raciste de cet événement et dénonce le harcèlement et les les milliers de réactions haineuses dont elle est depuis la cible.

Renversé (Suisse romande)

[Genève] Thé devant des Foyers et Bunkers

Le collectif Perce-frontières qui lutte pour les personnes en exil vous invite à des thés conviviaux devant des foyers et des bunkers. Le but de ces thés est de tisser des liens entre les habitant.e.s des foyers et bunkers et les autres résident.e.s genevoises, de dénoncer les conditions de vie indignes de vos lieux d'habitation et de visibiliser vos luttes. Ce sont des moments importants pour briser l'isolement que leur impose l'Hospice général, la police et l'Etat de Genève.